Image de la date en fond d'écran

DJALAMICHTO QUARTET + LEO GIANNOLA TRIO + LUC BOTTA

Black box

Tarif(s)

Tarif hors frais de loc. :
10€

A savoir

Infos et Réservations :
04 92 00 75 60
salle.blackbox@ville-nice.fr
 

DJALAMICHTO QUARTET

Ce vendredi 21 février 2020, le Djalamichto Quartet et la chanteuse Dénia Ridley vous propose une soirée Swing, aux allures des cabarets des années 30 américaines.

Accompagnés d’une troupe de danseurs du collectif niçois Swingin’ Nice, la salle de la Black Box se transformera en un dancing digne du Cotton Club et le quintet prépare un répertoire inédit pour vous initier au lindy Up et au Charleston.

Un nouveau projet niçois qui pose ses valises à la Black Box pour une soirée à ne pas louper !

Une soirée caritative au profit de la Banque Alimentaire.

Line Up :

Denia RIDLEY : Chant

Fred PORTAL : Clarinette

Paulin LAHAYE : Guitare

Nicolas SAIBENE : Guitare

Fred LACROIX : Contrebasse.

Sur le web : Site internet Page facebook

LEO GIANNOLA TRIO

Leo Giannola est un guitariste italien installé depuis des années sur la Côte d’Azur. Ses expériences de partage musical avec des artistes de styles très variés lui ont permis de développer un langage dans lequel musique improvisée, ethnique et expérimentale se croisent. Ses dernières collaborations avec les artistes Medi, Yana et l’anglais Paperface lui ont donné la possibilité de développer un interplay serré et créatif avec la rhythmique magique de ses artistes-là, le bassiste David Giacobetti et le batteur Lionel Turco, qui l’accompagneront pour ce concert pendant lequel seront proposé des compositions et des reprises réarrangées.

Sur le web : Site internet

Première partie :

LUC BOTTA

Il découvre la guitare classique à l'âge de huit ans, à l'époque des grands maîtres qu'étaient Lagoya, ou Yepes. Il a suivi l'enseignement de nombreux professeurs dont Jean-Francois Reille, Martine France, Yves Dubreul (CRR Toulon), Ako Ito (CRR Nice) ou Karel Harms (CNSM Paris). Il s'est ainsi forgé une vision très complète et très ouverte de l'instrument. Ses influences ont aussi été le Rock et le Jazz, l'amenant à pratiquer d'autres techniques guitaristiques. Son activité reflète cette pluralité. Luc Botta revient depuis quelques années aux fondamentaux du répertoire classique, en récital. Il peut ainsi exprimer pleinement une sensibilté guitaristique, reconnue par ses pairs. Il excelle dans l'interprétation des compositeurs espagnols tels Albéniz, Tarrega et bien d'autres. Il privilégie les oeuvres où l'émotion est le fil conducteur. Aussi, il apprécie d'interpreter Villa-Lobos, Koshkin, Ohana ou Domeniconi.