Rencontre avec Ben Mazué

Ben Mazué en concert le vendredi 5 mai au Théâtre Lino Ventura

Que représente Nice pour vous ?

C'est là que je suis né et c'est là que ma mère est morte… J'ai donc un attachement viscéral, voire cardiaque, à cet endroit. C'est aussi dans cette ville que j'ai fait mes premiers concerts et d’ailleurs j'y ai aussi enregistré mon dernier album. Nice, c'est mes racines, ma musique, ma famille et la preuve qu'on peut être leader du championnat avec un petit budget.

Pourquoi le choix d’une formule intimiste ?

C'est la formule que je préfère, on joue tout le temps, on tient la baraque à quatre en étant deux sur scène plus deux techniciens. C'est grisant!

Qu’est-ce qui a influencé votre spectacle ?

Je crois que j'ai décidé de raconter une histoire sur scène, parce que c'est ça que j'aime quand je vais voir un spectacle en général. Quand j'ai vu Jacques Gamblin dans son Seul en scène, j’ai compris que c’est ce que je voulais faire et je m’en suis inspiré. Sauf que lui il danse, alors j'ai remplacé la danse par des chansons.

Qu’est-ce que vous souhaitez développer ?

Tout ce qui me paraît excitant me semble bon à être développé et chez moi ça tourne beaucoup vers l'écriture…

Quels sont vos projets à court et moyen terme ?

J'enregistre actuellement un album qui sortira en avril et ma tournée va se poursuivre jusqu'à la fin 2018. Pour les projets à moyen terme, à ce jour ce ne sont que des ébauches… A suivre !