Rencontre avec Gregory Porter

En concert le lundi 16 juillet à 23h00 sur la scène Masséna pour le Nice Jazz Festival

Vous êtes le parrain du Nice Jazz Festival qui fête ses 70 ans, qu’est ce que cela représente pour vous ?

C’est un grand honneur. Je connais l’héritage du Nice Jazz Festival et je sais que cette année est son 70ème anniversaire. Herbie Hancock était à ma place l’année dernière et ça me rend encore plus fier de marcher dans les pas d’un si grand artiste. Le Nice Jazz Festival signifie beaucoup dans l’esprit et le cœur de milliers de Jazzmen aux Etats-Unis et j’en fais partie !

Vous serez accompagné par l’orchestre philharmonique de Nice?

Oui, et j’attends cette rencontre avec impatience. C’est toujours un immense plaisir de jouer avec un orchestre Français. Leur approche dans la section des cordes est unique et tellement précise… c’est magnifique.

Nat King Cole et vous, une véritable histoire d’amour ?

Oui, et ce depuis mon enfance, à la place d’avoir une figure paternelle autour de moi. Ma mère passait ses disques sans cesse lorsque j’étais plus jeune. Je suis un fan et le resterai pour toujours.

Quelle époque musicale préférez-vous celle de Cole ou celle d’aujourd’hui ?

Les deux sont formidables pour différentes raisons. Cole vivait à une époque dorée pour le jazz, où les choses devaient être dures et difficiles mais c’était à la fois une époque géniale. Aujourd'hui, c'est bien aussi, le jazz est toujours d’actualité et se porte bien. Les gens continuent d’aimer le jazz !

Qu’est ce qui vous inspire le plus dans un morceau ? La musique ou les textes ?

Lorsque j’écris, tout peut être source d’inspiration, et les mots me viennent facilement. J’aime écrire des chansons.

La musique peut-elle panser tous les maux ?

Cela peut certainement aider mais la musique ne peut pas tout soigner. La musique est un aspect de la vie, mais il se passe de telles choses dans le monde aujourd’hui qu’elle ne peuvent pas toutes être guéries par la musique…

Déjà 5 albums à votre actif, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la suite ?

Je ne sais pas encore mais je poursuivrai mes tournées, je continuerai d’écrire et d’enregistrer aussi longtemps que les gens voudront écouter ma musique…