Rencontre avec Pierre Marcus

Pierre Marcus

Pierre Marcus commence la musique sur le tard à l’âge de 16 ans par la basse électrique. Entièrement autodidacte, il fait ses premières armes avec la funk, le reggae, le rock avant de découvrir le jazz quelques années plus tard. Il décide alors de s’initier à la contrebasse et il entre à 23 ans au Conservatoire de Nice. Il rencontre les musiciens de la région, le trompettiste François Chassagnite, le saxophoniste Jean Marc Baccarini, qui deviennent ses professeurs. Il commence à jouer avec divers musiciens et à enregistrer plusieurs disques : Aldon Malesco Quintet en 2012 avec l’album « In Peace » ; Baptiste Horcholle Quartet en 2013 avec l’album « Boubou »
Pierre Bertrand Trio en 2013 avec l’album « La Terrasse » ; Jef Roques Quartet en 2014 avec l’album « Old Schoo l » ; Pierre Bertrand Quartet 2016 avec l’album « Fast line » ; Andrea Bazzicalupo quartet « the Great Debaters » en 2016 avec l’album « Mattoni »

En 2015, Pierre obtient un diplôme de fin d'étude au Conservatoire et dans la foulée

enregistre un premier album, "Longue attente", qui lui permet de participer à des concours

qui le récompenseront :

Vainqueur des trophées du jazz de la Côte d’Azur (2014)

Coup de coeur du journal La Strada (décembre 2014)

Finaliste du tremplin Nice Jazz (2014)

Vainqueur du tremplin la Ruche (2015)

Finaliste des Trophées du Sunside (2016)

Vainqueur du tremplin Nice Jazz festival (2016)

Après plusieurs années passées à Nice, en 2016 il décide de s'installer à Paris et joue avec de

nombreux musiciens de jazz émérites tels que :

Baptiste Herbin, Irving Acao, Franck Wolf, Alexis Avakian, Remi Vignolo, Eric Legnini, Sebastien

Jarousse, Franck Amsallem, Rick Margitza, Vincent Bourgeyx, Jon Boutelier, Boris Blanchet, Olivier

Robin ,Thomas Galliano, Fabien Mary, Karim Blal, Alain Asplanato, Lionel Belmondo, Fred D’Oelsnitz,

Plume, Pierre Bertrand, Benjamin Henock,Thomas Delor, Fred Perreard, Bob Martin, Stéphane

Foucher, Shauli Einav, Jean Luc Dana, Sébastien Chaumont, Jean‐Marc Baccarini, Phillipe Petit,

Mathieu Roffé, Andrea Bazzicalupo, Christian Ferrandez, Jef Sicard, Fréderic Couderc , Laurent

Sarien…

Pouquoi ce titre « Pyrodance » ?

«Pyro» est le surnom du contrebassiste Pierre Marcus qu’il a souhaité accoler à « danse »

évoquant de sa joie de vivre et insatiable désir de partage, mais aussi pour rendre hommage

à Thelonious Monk, la composition éponyme étant inspirée par son oeuvre.

Présentation de quelques titres de l’album :

Mestre Dana

Cette composition a été écrite pour un ami qui m’est cher, un très grand batteur, Jean‐Luc

Dana. Il est comme un père pour moi et m’a épaulé dans toute ma route musicale. Cet

homme représente l'art de vivre dans la joie permanente, le « no stress » absolu.

Paradise sister

J’ai écrit ce morceau pour mon amie Julie qui hélas est partie beaucoup trop tôt au paradis.

Papillon Bungalow

C’est le nom du bungalow à Koh Phangan en Thaïlande où j’ai passé plusieurs vacances et

dont je garde des souvenirs merveilleux.

Luboff

Ce titre est pour ma compagne qui me suit dans ma vie musicale depuis le tout début de

notre couple. Le mot « Luboff » signifie « amour » en Bulgarie, son pays de naissance où il y

a toujours une très grande richesse musicale folklorique.